Serge Mansau

Artiste Contemporain

Œuvres de l'artiste

Biographie

Nous avons décidé Pierre CALLEGARI et moi-même de créer un fond de dotation (en fait la version moderne et allégée d’une fondation à but non lucratif) afin de promouvoir la sculpture de plein air et les artistes sculpteurs sur la Commune de Ramatuelle et ses alentours. Le but est de créer un centre de développement de la vie artistique dans un écrin de verdure méditerranéenne calme et silencieux. C’est dans un esprit de découverte et de modernité que nous nous sommes tournés vers des artistes sculpteurs. De 1994 à 2006, les habitants de Ramatuelle et de Saint Tropez se souviennent des cinq éditions de « l’Art à la plage » organisé par la Galerie Enrico Navarra et par Sébastien Moreu en curateur. L’installation tout au long de la plage de Pampelonne, de sculptures parfois imposantes, œuvres de grands noms de l’Art européen et américain contemporain et parfois d’artistes chinois alors peu connus mais devenus célèbres aujourd’hui. Nous n’avons bien entendu pas la prétention de pouvoir déployer un tel niveau au sein de notre fond de dotation balbutiant. Mais nous avons constaté un manque et voulons participer à le combler. Nous avons donc visité de nombreux ateliers, et encore plus d’expositions pour préparer les Jardins des Sculptures de Ramatuelle. Et pour cette première édition notre choix s’est porté sur Serge MANSAU, créateur et sculpteur disparu en 2018. Il laisse derrière lui nombre de sculptures qui dormaient dans la propriété familiale de Thiverval dans les Yvelines. C’est lors d’une visite est organisée que nous avons découvert un ensemble architectural composé d’une maison de pierre et de cinq ou six bâtiments aux tailles diverses qui se révèleront être des ateliers d’artiste, chacun ayant une fonction utile : l’atelier de verre, l’atelier du bois, l’atelier du fer, l’atelier des bricoles… Nous sommes subjugués par l’abondance, la générosité, la diversité, l’excès ; les sculptures fines et polies, celles en préparation, les bouts de ficelles, les cailloux, les végétaux séchés, toute une accumulation de choses qui sont les lettres du langage de l’artiste au service de sa créativité. Tout était resté en l’état, comme si le sculpteur allait revenir bientôt, les œuvres disséminées sur la propriété sans ordre apparent. Celles en pierre particulièrement couvertes de mousse et à moitié cachées par les feuilles des plantes avoisinantes. Que de formes ! Petites ou grandes, flacons de parfums, homme à bicyclette, mouton escargots appelés escarboucs, hommes, femmes, guerriers, chute de corps le long d’une cascade qui ressemble à l’enfer… Regardez ces hommes souvent sans tête qui marchent… Bien sûr, il y a l’influence des grands ainés, celle d’Alberto Giacometti, peut-être aussi celle de Zadkine où la souffrance de l’être humain, toujours présente est transcendée en une quête sempiternelle de la condition humaine. Que cette exposition, consacrée à la sculpture de Serge Mansau puisse témoigner de sa très grande puissance créatrice, que chacun découvre un bestiaire ou l’homme fier, debout, ploie sous les fatalités de l’histoire Jacques MAUGUIN Président des Jardins des sculptures de Ramatuelle Un sculpteur méconnu à découvrir